Page 1 / 573 (1 - 10 sur 5730 Total) Page suivante Dernière

Jl 20

Nouvelle fiche de la semaine Comics VF - X-Men Universe v4 #13


Nouvelle contribution du jour 22/07/2014 - Il manque une bonne grosse série de qualité pour aider cette revue qui baisse depuis des mois. Wolverine n'est que l'ombre de lui-même, et son ton moralisateur à l'égard des animaux ne passe pas. Gambit vit là son dernier épisode et c'est tant mieux, tant le dessinateur fatigue page après page, et tant le scénario est cousu de fils blancs. Ce n'est guère mieux pour Uncanny X-Force qu'il faut se forcer à lire jusqu'au bout tant on est proche du ridicule.

 

Finalement, le dernier épisode de Astonishing X-Men reste une bonne surprise, bien que l'on comprenne l'arrêt de ce titre, et la mini série sur le retour de Longshot l'est tout autant. Toutefois, comme dit précédemment, ils ne peuvent tenir à eux-seuls la série sur leurs maigres épaules, et l'ensemble est bien insuffisant pour que l'on puisse conseiller l'achat de la revue. Vivement un changement de fond en comble.


- 8/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)

Nouvelle contribution de la semaine 20/07/2014 -

Dans le style, on prend les même et on recommence, ce numéro se pose là. A part le petit coup de mou de notre guerrière Shi'Ar préférée – on va dire cela comme cela – il n'y rien de particulièrement intéressant dans ce numéro. En bref, la copie carbone du précédent.

- 10/20 - xbee xbee's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Jl 20

Nouvelle fiche de la semaine Comics VF - Avengers v4 #13


Nouvelle contribution de la semaine

Je ne sais pas pour vous mais même si cette fin d'Infinity part un peu en sucette en mélangeant des bouts d'histoires sans grand rapport – à moins bien sûr d'un retournement de dernière minutes, je ne désespère pas... – je suis quand même très fan du dessin de Yu. Surtout que la suite est beaucoup moins affriolante. Secret Avengers s'en sort quand même avec les honneurs en mettant en scène une nouvelle héroïne bien mal préparée à résister à l'armée de Thanos. Vengeurs Academy, ou un truc comme cela, meuble péniblement la suite. Le pire est pour la fin avec ce Captain America que j'ai rarement aussi laid et aussi mal fait. Bref, je pense qu'à la moitié vous pouvez arrêter la lecture.

- 12/20 - xbee xbee's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)




Jl 20

Nouvelle fiche de la semaine Comics VF - X-Men Universe v4 #12


Nouvelle contribution de la semaine

Bon, l'éclairci a été de courte durée sur X-Men car même si la nouvelle Lady Deathstrike de Terry Dobson a fait illusion dans le numéro précédent, il semble déjà passer la main à quelqu'un d'autre qui n'a pas son talent pour rendre accrocheur les discours les plus insipides. Wolverine part faire un tour en Afrique pour sauver des éléphants et X-Force se débat avec les Revenants de Cassadra Nova. On ajoute à cela un Gambit du pauvre et un Longshot qui fait long feu, et vous avez là un numéro bien fade. En résumé, un numéro pour pas grand-chose.

- 10/20 - xbee xbee's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Déc 12

Comics VF - Albums Comics - Black Summer


14/07/2014 -

Après la baffe Transmetropolitan que je viens de (re)découvrir, je me suis intéressé à d'autres bouquins de Warren Ellis.

Ce Black Summer ne fait à priori pas l'unanimité mais je ne regrette pas de m'être laissé tenté tout de même. 

Les Armes sont sept super héros américains qui ont déjà fait leur preuve par le passé, ramenant l'ordre dans leur ville qui était sous le joug de milices et de gang. John Horus, le plus puissant d'entre eux, plonge son pays dans le chaos lorsqu'il exécute le président et plusieurs de ses conseillers, les accusant d'être des criminels, de mener une guerre illégitime en Irak et d'avoir pris le pouvoir en truquant les élections...  

 Les deux premiers chapitres du livre m'ont vraiment soufflé. L'acte du personnage et la façon dont il le justifie face aux caméras est un moment très intense. Puis la façon dont le reçoit Tom Noir, co-créateur du groupe qui picole de la vodka à longueur de journée dans son appart dégueulasse depuis qu'une explosion lui a coûté la femme de sa vie et une jambe, juste avant de nous dévoiler ses capacités, m'ont bien scotché. 

J'ai moins apprécié la suite où les Armes se battent entre elles, contre l'armée, puis contre d'autres types balèzes... Même si l'idée de départ est intéressante, je trouve que l'auteur ne l'exploite pas suffisamment et compose un scénar au final bourré d'action qui m'a laissé sur ma faim.

Le véritable point fort de ce comics est pour moi les dessins, extrêmement détaillé et maîtrisé qui donne une intensité rare aux mouvements et explosions... mais il ne faut pas être effrayé par le gore car le dessinateur aime l'anatomie humaine et partage sa passion des organes internes à plusieurs reprises.


Comics "super héros" loin des poncifs habituels du genre, Black Summer n'est pas pour autant une véritable réussite si on attend une intrigue bien développée et passionnante à suivre. 

- 13/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)

10/06/2011 -

Un super-héros assassine le président des Etats-Unis qu'il considère comme un criminel et c'est toute sa supère-équipe qui est pourchassée par les autorités.

Warren Ellis qu'on ne présente pas (Transmetropolitan, The Boys, etc) y va donc avec ses pincettes habituelles. Alors pour les habitués de ces histoires de super-héros qui pètent des cables et dézinguent à tout va (Powers ou bien sûr Watchmen), on est en terrain connu. C'est juste encore  plus bourrin et trash que d'habitude. Bien sûr, les ficelles ne sont pour la plupart pas très subtiles (Ellis n'est pas Alan Moore) mais le tout reste extrêmement plaisant et jouissif. La construction, alternant flashback et action sanguinolente dans le présent, permet de ne jamais se lasser.
Niveau dessin, c'est Juan Jose Ryp qui s'y colle et force est de constater que le bougre a du talent. Certains personnages ressemblent parfois à s'y méprendre à du Frank Quitely et certaines planches fourmillent de tant de détails qu'on pense immédiatement à du Geoff Darrow.


Vivement conseillé sauf si vous vous êtes lassé des histoires de héros un peu trop méchants et jusqu'au-boutistes ou que le sang et les tripes vous rebutent.

- 16/20 - simgoblin simgoblin's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)

07/02/2010 -

Pour essayer de vendre cet album, la publicité tente de nous faire croire que nous allons lire une référence du genre en le comparant à Watchmen, la bd culte d'Alan Moore. Je ne sais pas si c'est une idée de Warren Ellis mais la comparaison est quand même gonflée. Ellis n'a pourtant pas à rougir de ses inventions comme les excellents Planetary et Authority et c'est plutôt du coté de ces influences qu'il faut chercher Black Summer. Le monde de Black Summer est à peu près comme le notre si ce n'est qu'un groupe de sept idéalistes, se faisant greffer toute une panoplie d'augmentation corporelle, se rendant ainsi surhumains, décident de combattre le crime et l'injustice. Mais l'enfer est pavé de bonnes intentions. Le seul vrai point commun que l'on peut trouver avec Watchmen, c'est la célèbre question « Qui surveille les gardiens ? » qui est en fait assez commune. La ressemblance s'arrête là car cette histoire, très violente, est très loin de fourmiller des détails de son soit disant modèle et les raccourcis sont nombreux. Reste une histoire sans temps mort mais un ton en dessous d'Authority. Graphiquement, la prestation de Ryp est d'un bon niveau même si je pourrais déplorer la confusion de certaines scènes d'action. Bref, pour les accrocs d'Authority voilà un album de substitution qui vous fera du bien.

- 14/20 - xbee xbee's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)

12/12/2009 -

John Horus est l’une des sept Armes, un super soldat affilié à une technologie qui fait de lui une force de destruction massive. Décidé à éradiquer la corruption dans son entier, il décime la Maison Blanche et son président, avant de contacter les médias. Pour expliquer au monde qu’aujourd’hui, les choses vont changer, qu’il le veut ou non. Le règne du mal vit ainsi ses derniers jours. Mais lorsque ses acolytes apprennent son acte insensé, ils doivent tout autant se défendre contre l’armée au service du gouvernement qui les traque que retrouver leur ami pour mettre fin à sa folie.

Warren Ellis a décidé de frapper fort, et il entraîne le lecteur dans son sillage de fin du monde. Mais son scénario, à première vu original, est finalement plus classique qu’il n’y paraît, et les plans de John Horus sont peu clairs dès lors que le président a été mis hors d’état de nuire. A de telles hauteurs, peut-on espérer avoir comme meneur d’un pays un individu digne de confiance, alors qu’on les entraîne à devenir des loups et à dévorer leurs semblables par tous les moyens ? Qu’importe, le scénario est très bien rythmé et les planches de Juan Jose Ryp font penser à du Darrow (Hard Boiled) tant le degré de détails est tout simplement à la limite de l’incroyable. On retrouve ainsi ce côté très irrévérencieux de Authority du même auteur, et bien que la trame principale ne permette pas d’énormes retournements de situation, on est pris dans cette tourmente de carnages et de chaos, et ce jusqu’à l’ultime feuillet. Un bel album chez ce nouvel éditeur de bandes dessinées qu’est Milady.

 

- 15/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Jl 23

Comics VF - Albums Comics - No Hero


15/07/2014 -

Le duo artistique qui a réalisé Black Summer a sorti un autre album sur le thème du super-héros avec beaucoup plus de réussite à mon sens pour ce No Hero.

Il y a plusieurs décennies, un groupe de justiciers est formé. Ils acquièrent leurs pouvoirs en prenant une drogue mystérieuse, le FX7. L'équipe change au fil du temps, de nom, de membres, et de nos jours Josh Carver fait tout pour attirer leur attention et les rejoindre pour devenir à son tour un "super-héros".  

Après avoir lu quelques critiques, je craignais que ce comics, décrit parfois comme "bourrin", soit un peu trop tourné vers l'action. Alors il y a certes quelques combats sur la fin qui sont parmi les plus gores que j'ai pu voir (quelle imagination pour trouver des trucs aussi dégueu !), mais ce récit marque surtout par la richesse de son écriture et de sa construction. J'ai été très étonné par son déroulement : la "transformation" de Josh ou les "secrets" (je reste volontairement vague pour ne rien gâcher) du groupe m'ont extrêmement surpris et l'intrigue générale n'a pas été dans le sens que j'aurai imaginé. Bon, il y a certes un ou deux retournements de situation en trop qui change un peu la portée du message, mais ça ne se contredit pas pour autant. 

Toujours accompagné d'un grand dessinateur (que j'ai trouvé un peu moins soigné que sur Black Summer tout de même), Warren Ellis montre avec son cynisme habituel que la maxime de  Spider-man sur le pouvoir et la responsabilité qui s'en suit est un idéal bien loin du réel avec brio. A lire !

- 16/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s)(2 commentaire(s))

22/08/2010 -

Pour cet album, je ne peux pas dire que Warren Ellis fasse vraiment dans la nouveauté. La trame de No Hero peut facilement se comparer à celle d'Authority ou de Planetary, c'est-à-dire un monde quasiment normal mais soudainement confronté à une bande de super héros voulant faire régner leur justice. Les gouvernements ne vont, bien sûr, pas se laisser dicter si facilement leur comportement et les complots contre le groupe vont être nombreux. Mais attention, le pouvoir corrompt alors le pouvoir absolu … Je ne pourrai pas dire qu'Ellis fasse dans la demi mesure concernant les scènes d'action, nous ne sommes pas dans la frappe chirurgicale mais plutôt dans l'opération sans anesthésie, la bidoche gicle sur les murs, âme sensible s'abstenir. Violent et pas vraiment optimiste sur l'esprit humain, un bon moment qui tourne un peu court mais mieux vaux ne pas être dépressif pour l'apprécier.

- 14/20 - xbee xbee's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)

23/07/2010 -

Warren Ellis nous revient avec l’une de ces histoires dont il raffole : une poignée de super héros sans foi ni loi protège le monde, tout en le suçant jusqu’à la moelle. Mais pour apporter un peu de sang neuf, il se laisse aller à une chute libre de violence et de folie, non sans avoir quelques bons rebondissements dans sa besace. Alors les fans de l’auteur ne seront pas vraiment dépaysés, voire surpris. Le principe de base est toujours le même, des dieux à visages humains contrôlent l’humanité. Cependant, pour les autres, qui ne vomiront pas leurs tripes devant des pages débordant d’organes internes et de sang, ils devraient y trouver leur compte et passer l’un de ces moments décalés dont le scénariste est devenu le spécialiste.

 

- 14/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Jl 14

Comics VF - Wolverine v4 #13


Si c'est vraiment la fin de cet arc concernant l'attaque du microbe du multivers, et bien c'est une bonne chose et à peu près la seule de ce numéro. Je ne supporte plus le graphisme d'Alan Davis et les digressions autours de Dent de Sabre n'ont fait que délayer une sauce déjà trop claire. La suite est à peine plus intéressante en ne sachant d'ailleurs pas vraiment comment placer l'intrigue par rapport au reste. En résumé, la diagonale est encore de mise.

- 9/20 - xbee xbee's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Jl 06

Comics VF - Infinity #5


14/07/2014 -

Si la première partie fait honneur à la série, au moins graphiquement, car au niveau de l'histoire, nous sommes plutôt dans le surplace, la seconde, par contre, est plus que discutable. Cette digression sur cette équipe de seconds couteaux marque déjà le pas question intérêt. Un numéro correct mais sans plus.

- 12/20 - xbee xbee's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)

06/07/2014 -

Pénultième épisode, et alors que tout allait bien, la déception pointe le bout de son nez. Il faut dire que dresser contre nos héros des adversaires qui mettent à terre toutes les races de l'univers, cela fait un sacré CV de bad guys. Alors quand, dans cet épisode, on les voit se prendre une raclée monumentale, ça enlève tout le poids de la menace que le scénariste avait réussi à créer. On se recentre ainsi sur Thanos bien décidé à tuer son fils (on ne comprend pas trop pourquoi, mais bon), pour arriver à une dernière page sans grande saveur.

La seconde partie, qui faiblit rapidement question dessins, commence plutôt bien pour finir un peu n'importe comment (comprenez un combat sans intérêt, avec des dialogues idiots), avec même cette sensation qu'il manque une page (l'avant-dernière), tant tout est rapide et bâclé.

Bref, heureusement que tout ceci arrive à son terme, parce que le plaisir n'est plus du tout le même que lors des premiers épisodes.

- 11/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)




Jl 11

BD - Divers BD - La Peur Géante #1


C’est une histoire de fin du monde. Des tsunamis ravagent les côtes en rapport au réchauffement climatique, avant qu’une confirmation vienne contrebalancer l’horreur écologique : il s’agit là de phénomènes causés par une attaque à l’encontre de l’espèce humaine. L’eau ne gèle plus. Mais si nous sommes en guerre, qui sont nos adversaires ?

Adaptation d’un autre récit de Stefan Wul – tout comme Niourk -, on suit Bruno Daix et Kou-Sien Tchei, qui se retrouvent tout d’abord associés pour leur propre survie avant de tenter de comprendre comment réagir face à l’inconnu. Le lecteur se projette très aisément dans cette histoire qui nous touche de près, preuve s’il en fallait encore une que les meilleurs récits de Science-fiction nous mettent en garde sur l’avenir qui nous attend, mais il faudra être patient. Ce premier album est une introduction et pose plus de questions qu’il ne donne de réponses. Il révèle en tous les cas la richesse de l’univers de Wul qu’Ankama met superbement en valeur avec plusieurs albums de qualité, et auquel il serait dommage de passer à côté.

- 14/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Jl 08

Comics VF - Spider-man v4 #13


C'est le seul magazine Marvel que j'achète en ce mois de disette ! 

Un seul épisode de Superior Spider-man nous donne à voir Otto/Spidey qui veut mettre hors d'état de nuire l'Agent Venom et c'est tout de même prévisible dans l'ensemble avec une chute supposée classe qui me laisse de marbre. Restent le savoir-faire de Slott, un dessin agréable et quelque éléments d'intrigue qui avancent, lentement.

Superior Spider-man Team-up bat le chaud et le froid. Ces Superior Six sont traités avec plusieurs bonnes idées : les anciens acolytes d'Otto avec qui il formait les Sinister Six sont manipulés par ce nouveau Tisseur pour en faire une équipe de justicier qui haïssent plus que jamais Spidey... Mais certains dialogues sont bizarrement écrits/traduits et certaines grosses incohérences laissent très dubitatifs (sa partenaire du moment est à ses côtés à la fin de l'épisode 1, déclarée morte au début du 2, puis elle revient dont ne sait où quelques pages plus loin...). Bon arc qui a le mérite de creuser le concept Superior, mais pas un grand arc à cause de ses défauts.

L'affrontement entre Scarlet Spider et Kraven a des qualités mais m'ennuie passablement... "Tue-moi ou je tue tes amis", ça va franchement deux minutes.

Les Superior foes of Spider-man nous présente cet épisode-ci la vocation de la nouvelle Scarabée, fille de Tombstone, et c'est frais et divertissement, ça fait du bien au mag. 

Mention "Assez bien" en ce mois de juillet, peut mieux faire pour ma part ! 

- 13/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Jn 29

Comics VF - Uncanny Avengers v2 #2


08/07/2014 - Deux très très bons épisodes de Uncanny Avengers au programme, ça fait doucement son chemin, mais ça le fait extrêmement bien ! Remender sait où il mène son intrigue, introduit un peu d'humour avec un Captain America rendu sourd qui crie à tout va en répétant ce qui lui est dit, et d'épiques moments sublimés par Acuña. Vivement la suite !

 

Les Mighty ne sont clairement pas au niveau mais sont agréable à suivre dans l'ensemble avec un moment très fort : le meilleur "Avengers rassemblement !" qu'il m'ait été donné de voir. L'équipe est toujours peu palpable et le cast toujours douteux... A voir. J'ai plus apprécié la prestation de Lang aux crayons ce numéro-ci.

 Je suis un peu partagé par l'habituel excellent Avengers Arena, non pas à cause des dessins aux styles différents mais maîtrisés, plutôt parce que la deuxième partie amène une résolution qui me semble un tantinet "facile", même si nous n'y sommes pas encore, et une légère impression que l'on tourne en rond. Mais ça reste globalement une bonne lecture, bien sûr.

A + X rempli comme d'hab sa fonction de bouche-trou vite lu, vite oublié sans pour autant saborder ce numéro bien meilleur que le précédent. 

- 14/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)

29/06/2014 -

Si le premier numéro de ce relaunch était plutôt catastrophique, ce second numéro lui est nettement supérieur. Uncanny Avengers se débrouille pas mal avec le graphisme de Daniel Acuna en exergue, Mighty Avengers est par contre beaucoup plus anecdotique même si l'apparition d'un héros sorti tout droit d'un chapeau doit sans doute servir d'allibi. Pour Avengers Arena, je ne comprend pas ce mélange indigeste des dessinateurs. Si Kev Walker s'en sort haut la main, le sabotage réalisé par Karl Moline est particulièrement affligeant. La suite n'est que du remplissage. Bref, cela remonte doucement, doucement ...

- 12/20 - xbee xbee's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)




Page 1 / 573 (1 - 10 sur 5730 Total) Page suivante Dernière