Page 1 / 579 (1 - 10 sur 5781 Total) Page suivante Dernière

Oct 20

Nouvelle fiche de la semaine Comics VF - Uncanny Avengers v2 #4 - Au cœur d'Attilan


Nouvelle contribution de la semaine 21/10/2014 - Les Uncanny Xmen envoient du lourd, avec un récit de fin du monde qui dépote ! C'est beau, violent, et si je trouvais que l'histoire s'enlisait quelque peu, qu'elle s'étirait, le rythme des deux opus rattrape la donne. Mighty Avengers se la joue quant à lui plus cool. Spidey vient mettre le nez dans les affaires de la nouvelle équipe, et ça ne passe pas. En parallèle, des êtres agissent dans l'ombre et la magie opère. Très frais et sympa.

Ce sont finalement les deux petits épisodes liés à A+X qui déçoivent. Les fins sont un rien rapides et sans grande saveur. Mais le résultat est là, les quatre épisodes des deux séries principales sont bons. Vivement la suite !

- 14/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)

Nouvelle contribution de la semaine 20/10/2014 -

Le niveau de la revue remonte... et ce n'est pas grâce aux Uncanny Avengers

Même si les deux épisodes semblent moins "gâchés" que les précédents, ils souffrent toujours d'un trop grand nombres de cases approximatives de Mc Niven. On constate que certaines choses sont vraiment vite dessinées, mal encrées et que la colorisation peut-être un peu fantaisiste, ce qui n'arrange rien (heureusement, le sublime Acuña revient au prochain numéro). Ils mettent en scène par contre un Thor aussi épique qu'il peut l'être sur une intrigue qui ne l'est pas moins. Le plaisir est donc loin d'être nul mais aussi loin de ce qu'il a été et pourrait être sur la série. 

 La bonne surprise ce sont les bons Mighty Avengers, qui sont sympas sans plus depuis leur lancement, sur lesquels j'ai globalement pris mon pied. Cela sent bon l'espionnage, le tabassage de ce Spidey qui provoque un agacement "supérieur", les touches d'humour bien sentis, et le mystère et la classe avec ce nouveau Ronin (anciennement Spider Hero).

Bon, y'a encore deux trucs A + X  qui remplissent quelques pages, pas besoin d'en parler plus que ça. 

Il vaut mieux ne pas trop s'enflammer mais le niveau risque de grimper encore d'un cran en décembre avec un dessinateur qui ne m'a jamais déçu sur Uncanny, Mighty en grande forme et Inhumains qui démarre. 

- 14/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Oct 20

Nouvelle fiche de la semaine Comics VF - Spider-man v4 #16 - La nation Bouffon (1/3)


Nouvelle contribution de la semaine

Heureusement, en ce qui me concerne, que ce magazine est là pour relever le niveau en ce mois d'octobre ! 

La présence de Daredevil et du Punisher n'aura pas réussi à changer le fait que, comme chaque mois, même si Superior Spider-man Team-up est plutôt bien illustré, l'écriture est médiocre voire un peu limitée. 

Ce premier épisode passé, on rentre dans le vif du sujet avec deux épisodes très intenses de Superior Spider-man qui entre dans le dernier arc de la série. Otto/Spidey est acculé par un Bouffon Vert qui parvient à dissimuler ses hommes au système de surveillance qu'il a mis en place sur la ville, qui connait sa véritable identité et s'en prend à ses proches... Cette confrontation au sommet est très bien menée, cela promet pour la suite !

Le premier épisode de Superior foes démontre une nouvelle fois combien les nouveau Sinister Six (qui ne sont plus que trois !) sont des losers attachants et drôles. Le second est une bonne surprise puisqu'il présente un cercle de super-vilains anonymes qui racontent comment ils sont terrorisés au quotidien par ce Spider-man devenu impitoyable. Nous sommes plongés dans l'intimité de la "partie adverse" et avec une écriture pareille voilà un complément de revue d'une très bonne qualité. 

Vivement le numéro suivant ! 

- 16/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Oct 19

Nouvelle fiche de la semaine Comics VF - Iron Man v4 #16


Nouvelle contribution de la semaine 20/10/2014 - L'épisode de Iron man est laid et chiant, Marvel loupe décidément le coche avec son personnage rendu le plus populaire du moment grâce aux films.

Les Gardiens de la galaxie se concentrent sur le jeune Cyclope et sa rencontre avec son père, on voit un peu Jean Grey, c'est quand même sensé être son procès, mais je n'ai pas trouvé ça bien palpitant... On croirait que le seul leitmotiv de Bendis est de prendre son temps, on est au numéro 4 sur 6 de ce cross over et ils sont toujours en route pour le monde Shiar !

J'ai loupé un truc ou le nouveau Nova n'allait pas se faire trucider à la fin de l'épisode précédent ? Là il discute avec le supposé tueur sur deux pages et se lance dans autre chose de plutôt étrange. Je suis moins enthousiaste qu'au dernier numéro. 

Débouler d'un coup dans l'intrigue d'Avengers A.I. n'aide pas à suivre le truc, je n'ai pas trouvé ça particulièrement bien fait, le tie-in à Inhumanity m'a même plutôt ennuyé... 

Pour ma part, un numéro dispensable.  

- 10/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)

Nouvelle contribution de la semaine 19/10/2014 -

Si la série Iron Man est dans une mauvaise passe, sans doute trop axée baston et pas assez sur l'homme dans l'armure, fort heureusement le reste des séries s'en sort plutôt bien. La suite du procès de Jean Grey reste le point culminant de la revue. Bien que lent, c'est beau et agréable à suivre, rythmé comme il faut. Et les deux épisodes d'Avengers A.I. sont funs et bien écrits, capables de se montrer très différents d'un récit à l'autre.

Nova quant à lui commence à montrer des signes de fatigue, dus à un scénario attentiste qui nous fait toujours croire qu'il va se passer quelque chose, mais il n'en est rien. Ainsi l'ennemi de l'opus précédent est dégagé rapidement pour laisser la place à une nouvelle menace... qui n'en est pas une. Pas très intéressant tout cela.

Bref, si toutes les séries se lisent sans déplaisir, certaines émergent indéniablement du lot. Les Gardiens de la galaxie de par son équipe artistique, le fun de ses personnages et la présence des Xmen, et Avengers A.I. via son humour, son originalité et ses changements scénaristiques d'un épisode à l'autre. Un numéro agréable donc.

- 13/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Oct 18

Nouvelle fiche de la semaine BD - Divers BD - L'Ombre Blanche #1


Nouvelle contribution de la semaine

A l’assaut du pouvoir, les prétendants au trône, lassés d’attendre la mort d’un roi malade, apprennent l’enlèvement, voire la mort, de son héritier. Une chasse s’entame pour le retrouver, pour l’occire bel et bien, alors que nul ne sait qui agit dans l’ombre ni si cette bête de légende qui aurait capturé l’enfant existe véritablement. Les morts se succèdent, les fils de leur marionnette coupés les uns à la suite des autres…

Comme il est rare de lire un premier album aussi surprenant, maitrisant l’art du rebondissement et sachant jouer avec les codes du genre en posant les bases de son intrigue aussi rapidement ! Le lecteur est pris dans des remous qu’il croyait connaître – une bête, des conspirateurs – et il se voit emporté, incapable de gérer le flux ; de savoir où il va. Les dessins incisifs d’Antoine Carrion finissent de nous bringuebaler dans des torrents furieux à l’intérieur desquels les personnages se révèlent pour notre plus grand plaisir. Les amateurs du genre vont se délecter !

- 15/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Oct 16

Comics VF - Avengers Universe #16


Si je reconnais qu'à première vue cette série ne présente rien de formidable, Avengers Assemble est LE bon moment de lecture de cette revue, et ce depuis quelques numéros. C'est frais, bien dessiné, avec un fun immédiat. La nouvelle Spider Girl s'adjoint les services d'un nouveau héros à chaque épisode, et on s'amuse. Le reste est franchement moins bon...

Thor, avec son scénario ridicule, pseudo Heroïc Fantasy, avec ses dialogues insipides, est LE mauvais moment à passer. Si je trouve l'idée de plonger notre héros dans les légendes Asgardiennes très bonne, c'est si mal écrit que je le préfère encore quand il joue les gros bras sans causer avec les Avengers.

Captain America est un peu mieux même si l'épisode avance lentement ; sorte de construction narrative servant à être détruire à la fin ; bref, on se demande pourquoi on passe tant de temps à lire cela pour que ça s'écroule de la sorte. Et Pacheco continue d'être méconnaissable (même si on a eu pire).

Enfin Hulk se la joue "Inhumanity" avec ces brumes tératogènes qui changent les descendants d'Inhumains. C'est également très fadasse, avec un Banner qu'on reconnait peu, qui s'énerve pour un rien, voire un Tony Stark qui l'agace pour s'amuser. Ses ennemis n'ont pas grand intérêt, tout comme l'histoire. Mais cela se laisse lire.

Pour conclure, j'ai vraiment apprécié la lecture d'Avengers Assemble, passé un bon petit moment parce que je n'en attendais rien avec Hulk. Captain America est bien trop lent et mou pour être intéressant. Et Thor m'a achevé...

- 12/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s)(2 commentaire(s))



Oct 15

Comics VF - Albums Comics - SuperWorld #1


La première vague de super-héros n’est plus. Elle a succombé ou, vieillissante, est dépassée par la jeune génération, celle-ci étant parquée dans une sorte de ghetto doré. On suit ainsi Tamara, une jeune fille détenant des pouvoirs qu’elle ne se doit pas d’utiliser, tout comme ses pairs. Mais ces restrictions sont sur le point de changer. Pour le meilleur et surtout pour le pire…

 

Le pire, malheureusement, parce que tout ceci est bien laborieux. Passé la superbe couverture, les dessins ont ainsi du mal à accrocher l’œil, mais le scénario n’aide pas non plus à captiver le lecteur. Difficile d’éprouver de l’empathie pour ces individus aux super pouvoirs tant la plupart sont grossiers – dans tous les sens du terme -, vivant sur la réussite de leurs ainés. Il faut ainsi attendre les deux tiers du récit pour que celui-ci décolle enfin, pour nous livrer une fin d’album qui étrenne le mystère. Tout ceci est très décevant.

- 7/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Oct 11

Comics VF - X-men v4 #16 - Le procès de Jean Grey (3/6)


12/10/2014 - En-dehors du très sympathique Procès de Jean Grey, servi par l'incroyable Stuart Immonen, et le premier épisode d'Uncanny Xmen présentant le devenir de Magneto, la revue expose des faiblesses et un ennui véritables. Amazing Xmen n'apporte rien, l'épisode spécial sur tous ceux qui deviennent des Inhumains est plus que pénible à lire (trop de textes !), et c'est généralement le visuel qui sauve l'ensemble (deux épisodes de Bachalo, c'est chouette !).

Bref, le rapport qualité-prix reste très honorable, mais j'espère vraiment qu'Amazing Xmen va suivre une autre voie, et j'attends que se termine tout ce qui est affilié aux Inhumains, parce que ce ne sont que des récits inutiles.

- 12/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)

11/10/2014 -

Difficile d'expliquer exactement pourquoi mais Bendis m'ennuie. Avec All-new et Le procès de Jean Grey, j'ai l'impression de relire Battle of the Atom, le truc bien dessiné débordant de personnages où aucun est mis en valeur et où il ne se passe rien de vraiment marquant... Pourquoi il m'arrivait de le trouver si bon sur New Avengers ? Quelle est la différence ? Je suis plutôt déçu par le cross-over pour le moment... 

L'auteur est bien plus enthousiasmant dans Uncanny où il se concentre sur un Magneto décidément bien fascinant depuis qu'il a renoncé à être un super vilain et qu'il cherche une autre voie que celle du super-héros pour aider les mutants. Dans le deuxième épisode, c'est l'équipe des jeunes recrues de Cyclope qui est mis en scène et à nouveau, l'ennui s'impose. Toujours pas de nouvelle de la "révolution mutante de Scott Summers.

Amazing X-men me gonfle. Qu'est-ce qu'on en a à battre de Diablo et de ses parents qui se tirent la bourre ? 

Inhumanity the awakening nous montre jeunes X-men et Vengeurs qui cherchent à aider une ado qui sort de son cocon d'Inhumain. Une narration expérimentale à base de réseaux sociaux rend l'ensemble peu lisible.

On a une nouvelle fois un numéro très moyen, si le prochain n'est pas une tuerie il sera le dernier en ce qui me concerne. 

- 10/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Oct 11

Mangas - Daisy, Lycéennes à Fukushima #1


Daisy, lycéenne à Fukushima n'est pas un grand manga. Il y a des maladresses dans la narration ou les dialogues qui empêchent la lecture d'être fluide par moment et certains personnages, notamment secondaires, sont plutôt mal définis.
J'essaye de dire ça en toute objectivité car pour moi ce premier volume est, malgré ces défauts mineurs, une lecture indispensable. Pourquoi ? Pour l'aspect à la fois documentaire et littéraire qui ressort de ces pages. Même si ce sont des ficelles shôjo déjà bien éprouvées qui exposent parfois les sentiments des protagonistes, je suis heureux d'avoir pu vivre ce que l'on ressent lorsqu'on est une jeune lycéenne qui vit à Fukushima.
Qu'il est dur de voir ces jeunes gens qui craignent, doutent, se rassurent comme ils peuvent alors que le poison de la radioactivité est partout. Qu'il est éprouvant, triste et pourtant beau d'observer la crudité, l'horreur et l'espoir cohabiter. J'aime la richesse des différents points de vue exposés, les quatre lycéennes ne partagent pas les mêmes avis et l'ignorance voire l’inconscience d'une partie de la population comme la propagande nationale sont bien démontées.
Bref, je me sens concerné par la situation sur place et je ne suis pas objectif, mais j'ai été bouleversé plus d'une fois à la lecture de Daisy.

- 16/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Oct 10

Comics VF - X-Men Universe v4 #16


11/10/2014 - Comme l'indique subtilement le gros 1 sur la couverture, ce numéro de la revue est idéal pour prendre le train en marche.

Mais après des mois sans avoir parcouru le magazine, la série estampillée "X-women" de Brian Wood ne se laisse pas suivre si facilement et ne donne pas envie plus que ça... 

Savage Wolverine met en scène le Griffu au temps de la prohibition... Pourquoi pas ? Cette mise en bouche laisse pourtant le lecteur sur sa faim car il ne se passe pas grand chose de palpitant. 

La nouvelle série Diablo est sans relief et sans saveur, la seule chose que je retiens est un Wolverine stupide écrit par Claremont comme il y a 20 ans .

Clairement pas de quoi se pavaner pour le moment mais attaquons les choses sérieuses avec All new X-factor de Peter David. Si on garde en mémoire le niveau de ce qu'il avait fourni sur le début de l'ancienne série, on est là clairement un cran en-dessous. Maintenant ce n'est qu'un épisode d'introduction et la réputation du truc est hyper flatteuse, genre "série Marvel la plus drôle du moment"... mais avec cet épisode j'ai à peine souri et l'entreprise mécène me laisse assez sceptique. 

La vraie grosse surprise de ce X-men Universe (et qui vaut son achat) est pour moi le début de Magneto. C'est une vraie surprise car Bunn nous a fait subir les Fearless Defender et a tué la série Venom mais le Erik Lehnsheer solitaire, violent et déterminé qu'il nous présente mène une enquête vengeresse qui est un régal à suivre. En plus de ça j'adore le dessin, j'espère que le niveau ne va pas chuter le mois prochain. 

- 12/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)

10/10/2014 -

Du changement, dans la revue, et elle en avait bien besoin ! C'est déjà l'arrivée d'All New XFactor, avec un mélange d'anciens et de nouveaux membres, et surtout une direction nouvelle même si l'idée s’aider autrui reste le centre névralgique du scénario. Mais nos héros vont être cette fois engagés par une entreprise, et on se doute que celle-ci leur cache bien des choses. C'est beau, dynamique, et cela compose un très bon premier opus.

Wolverine repart pour une nouvelle histoire, et le coloriste de la Tour Sombre se fait dessinateur pour l'occasion. Loin de la médiocrité des derniers opus, cette nouvelle saga commence plutôt bien tout en restant classique. Wolverine se la joue gros costaud invincible mais l'ambiance lourde fonctionne. Très agréable.

Concernant Magneto, le visuel ne m'enchantait pas, mais le scénario est très bon, avec une belle retro-action entre le début et la fin. Magneto redevient le méchant que l'on connait, et l'histoire ne fait pas dans la dentelle ; le récit est mature et c'est indéniablement ce qui m'a plu.

XMen évolue peu, ce sont juste les graphismes de fin d'épisode (par Clay Mann) que j'ai trouvés très bons, mais l'ensemble est trop lent et manque de saveur.

Enfin, retour de Diablo, et je dois dire que lire ses aventures m'ennuie, comme cela était déjà le cas dans Amazing Xmen. Il est ressuscité, et je trouve ça raté. Visuellement, c'est très old-school, sans charme, et avec papa Claremont au scénario, je n'en attends rien. La seule déception de la revue. Ce qui, au final, fait une très belle moyenne.

Bref, un premier numéro à lire et à essayer, parce que plein de fraicheur.

- 14/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Oct 05

Mangas - Divers Mangas - Cimoc #1


Dur dur d’être Mangaka (dessinateur de mangas) ! Il faut dire que Kôta Inamine s’y prend comme un manche et, plus encore, que son manque d’assurance lui fait perdre toute contenance. Il change de maison d’édition tout en restant ancré par le souvenir et les conseils de sa première rédactrice en chef avec laquelle il avait proposé une relation sexuelle pour mieux percevoir le charme féminin qu’on lui demandait d’instiller dans son dessin. Un rien culoté, notre héros ?

Original, drôle et excentrique, Cimoc se montre aussi très souvent exagéré au point de faire ressortir le lecteur de sa lecture, jusqu’à rendre son personnage principal antipathique, au mieux bête et naïf. Entre ses changements de position, ses incompréhensions et ses relations avec la gent féminine, le scénario effectue des hauts et des bas et se voit mal à l’aise quand il se retrouve le cul entre deux montagnes aux pics bien pointus. Un comique de situation qui ne plaira donc pas à tout le monde, même si le scénario a le mérite d’apporter un petit vent de fraicheur.

- 11/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)




Page 1 / 579 (1 - 10 sur 5781 Total) Page suivante Dernière