Page 1 / 580 (1 - 10 sur 5797 Total) Page suivante Dernière

Déc 15

Comics VF - Forever Evil #7


Si Forever Evil se remue un peu les fesses et devient intéressant (il serait temps, à l'avant-dernier numéro), il faut bien reconnaître que le reste de la revue est anecdotique. Les ennemis de Flash se battent contre des vilains plus vilains qu'eux depuis plusieurs numéros, Bane se prend pour Batman et affronte les ennemis de ce dernier dans des épisodes sans fin, et seules les mésaventures de l'ancien copain de Wonder Woman changent un peu de l'ordinaire. Mention spéciale pour ce numéro avec le récit axé sur Mister Cold, très agréable.

Question dessins, c'est du solide. Tous les épisodes sont de qualité, ce qui rattrape un peu la faiblesse scénaristique de l'ensemble. La revue est également bien remplie, avec six épisodes, donc il y a de quoi lire. Mais il y a peu de chance que tout ceci reste dans les mémoires une fois Forever Evil terminé...

- 12/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s)(1 commentaire(s))



Déc 05

BD - Divers BD - U-29


Adaptation du récit « Le Temple » d’H.P. Lovecraft, on suit l’équipage d’un sous-marin allemand qui, lors d’une de ses remontées, va découvrir un cadavre accroché au garde-fou. Nous sommes en temps de guerre et ces soldats ont coulé il y a peu un navire anglais ; ils pensent ainsi tout naturellement qu’il s’agit là d’une de leurs victimes. Ils découvrent sur cette dernière une petite tête en ivoire que l’un d’eux décide de garder. Sans le savoir, alors qu’ils plongent de nouveau, ils s’enferment dans ce qui va rapidement devenir un tombeau coulant vers une cité interdite meurtrie de courants de folie.

Alors que le mythe de Cthulhu n’existe pas encore dans l’esprit de Lovecraft, on sent dans cette histoire les prémisses des êtres aquatiques, de choses anciennes révérées lors de civilisations disparues, tout autant grandioses que soumises à des lois qui dépassent celles des Hommes. Et alors que l’atmosphère devient pesante, symbole de la pression des eaux qui écrasent le submersible, et que les comportements changent, on fait partie intégrante de l’équipage. On vit aux côtés du commandant, on subit sa colère, son intolérable cruauté, jusqu’à percevoir sa foi en lui-même plier devant l’étrangeté des phénomènes. Et les auteurs, tout comme Lovecraft, n’ont plus qu’à lâcher la main du lecteur comme celle de son personnage principal pour que la terreur vienne se loger dans l’esprit du rêveur.

- 13/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Déc 03

Comics VF - Original Sin #1


Qui a assassiné le Gardien ? Voici la question que posent les premières pages de cette saga en huit épisodes (donc quatre numéros contenant chacun deux opus), illustrée avec un Deodato Jr en grande forme ! Les Avengers, bientôt accompagnés du gratin Marvel (les FF, Gamora, Winter Soldier, Punisher, etc.) tentent de relever le défi. Le premier épisode pose ainsi superbement la scène, l'ambiance et l'incrédulité des différents protagonistes. Le second, quant à lui, est plus classique, avec des vilains, de la baston, et une confusion générale qui fait qu'on attend de voir ce qui va survenir au lieu de chercher à soulever le voile du mystère.

Le fait que la série ne s'étende que sur quatre volumes est un très bon point. Après la désillusion des dernières grandes sagas (celle d'Hickman en tête), je suis plutôt confiant. Panini a eu la bonne idée de ne pas rallonger la sauce avec un épisode de la série plus un bouche-trou, donc j'ai hâte d'avoir la suite entre les mains.

- 14/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Nov 28

Comics VF - Albums Comics - Clone #1


Pas de publicités pour le café, de films et la notoriété pour Luke Taylor, et pourtant il est cloné. Sa vie bascule, il se découvre d’autres lui-même dont certains tentent de le tuer. Sa femme lui est enlevée alors qu’il forme des alliances avec ses doubles et les alliés de ces derniers, tout en essayant de comprendre ce qui lui arrive. Et surtout de répondre à cette question : quel est l’original de tous ces clones ?

C’est tout d’abord un plaisir de retrouver le méticuleux dessinateur de Black Summer ou de No Hero, dont les planches fourmillent toujours autant de détails. C’est ensuite un récit d’action comme on les aime, sanglant et sans temps mort. Comme toute bonne histoire, le scénario est simple et se complexifie au gré des épisodes. L’original n’est peut-être pas celui que l’on croit, les alliés du héros si invincibles, et le lecteur se met alors à craindre pour la survie des personnages. Un premier album dont on ne peut qu'attendre avec impatience les futures copies (le 2 est sorti il y a peu).

- 15/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Nov 22

Comics VF - Revival #2


Les morts se relèvent, chaque jour plus nombreux. Mais les décédés ne jouent pas les zombies et n’arpentent pas les rues à la recherche de cerveaux, ils reprennent leurs petites habitudes. Jusqu’à donner l’illusion chez certain de n’avoir jamais perdu la vie. Pendant qu’une enquête de police tente de comprendre le phénomène, enfermant la ville dans une bulle de quarantaine, un marché d’organes – aux propriétés dites surnaturelles - en provenance des défunts s’ouvre, causant d’autres troubles dans la petite bourgade…

Voici une excellente histoire de mort-vivants, qui parvient à tirer la carte de l’originalité et qui s’articule à la manière d’une série télé dans son rythme narratif. Si l’on se perd parfois au sein des nombreux personnages et des mystères qu’ils abritent, la tension nous capture dans sa toile arachnéenne. Comme tout bon récit de zombies, l’éclairage scénique se déporte sur les hommes et les femmes qui doivent faire face à cette anomalie, les morts étant entourés d’une aura rendant la véracité de leur jeu difficile à cerner. Sans compter cette créature fantomatique qui rôde dans les bois. Si toutes ces qualités persistent au gré des volumes, on pourra donc dire qu’il n’y a pas que Walking Dead dans la vie.

- 14/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Nov 17

Mangas - Mon histoire #1


Ah ! Que ça fait du bien une lecture si rafraîchissante !
Sérieusement, outre la fraîcheur, la qualité globale du truc est vraiment appréciable (je sors de plusieurs lectures très mitigées voire mauvaises).

Sur ce premier volume, les deux principaux protagonistes sortent des stéréotypes de "héros" de belle manière. Takeo est une sorte de mix entre Takagi (pour le physique de gorille) et Sakuragi (pour la lose avec les filles et la bêtise) de Slam Dunk. Sunakawa a tout du tombeur taciturne qui peut péter la classe mais alors que ce type de personnage reste en général égocentriste ou froid il se révèle très touchant, notamment dans son amitié envers Takeo.
Bon, la jeune fille au cœur de l'intrigue ne sort pas trop des sentiers battus en matière de cruche, elle aime faire des gâteaux, se laisse toucher dans le métro et préfère pleurer que de parler... mais elle aime une sorte de gorille et semble ressentir des troubles "sensuels" que l'on attend pas forcément venant de ce type de perso.

Bref, j'ai aimé la petite intrigue, j'ai adoré l'humour (qu'est-ce que c'est drôle) et j'ai trouvé quelques scènes touchantes... C'est une réussite !

Je m'attendais par contre à des protagonistes adultes avec la dégaine de Takeo qui a l'air d'être au moins trentenaire sur la couverture, je ne pensais vraiment pas que ça se déroulerait dans le cadre d'un lycée...

- 16/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Nov 15

BD - Divers BD - Paradoxes #1


Nous n’appartenons pas à un seul univers, mais évoluons dans une infinité de mondes et à des temps différents. Dès lors, notre futur est le passé d’un autre, c’est ce que va découvrir le professeur Edwel Conrad qui peaufine sa théorie de la Multiplicité. Décédé en 2034, il va tout mettre en œuvre pour contraindre ses adversaires à ne pas lui voler ses travaux et à sauver ceux qu’il aime. Pour cela, il doit devenir le dieu de sa dimension et remonter le temps…

La première qualité de cet album est d’être compréhensible malgré la complexité de son intrigue. Celle-ci joue avec les paradoxes, les dimensions et plusieurs versions d’un même personnage. La seconde est de nous faire croire que tout ceci est peut-être vrai. Qu’il est possible de dompter le temps, de le longer en sens inverse comme une sorte d’autoroute aux multiples voies. Les dessins très détaillés et sans faille de Bidot concluent tout le bien que l’on peut penser de ce premier opus. Tous les fans de SF devraient ainsi y trouver leur compte.

- 14/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s)(2 commentaire(s))



Nov 11

Comics VF - Avengers Universe #17


On prend les mêmes et on recommence ! Avengers Assemble reste la raison pour laquelle je me rassure d'avoir acheté cette revue. Frais, bien dessiné, sans prise de tête, cette série ouvre superbement la revue ; même s'il est temps que l'arc en cours se termine...

Puis tout se casse la figure. Deux épisodes de Thor dont la fin de l'histoire "à la Fantasy" qui ne ressemble à rien sinon à un hérésie de ce qui se doit d'être écrit avec ce personnage. Mélange du Seigneur des Anneaux avec la Communauté, mais surtout gros n'importe quoi scénaristique avec un Thor qui se fait sorcier à ses heures perdues, pirouettes finales ridicules et quelques malheureuses pages d'un Ron Garney qui ne se fatigue pas le moins du monde (heureusement son comparse assure). C'est donc via le second épisode que l'on se rattrape quelque peu ; bijou graphique, récit plus amusant qu'intéressant. Ouf, c'est toujours ça de pris.

Oui, mais il y a encore trois épisodes de Hulk. Limites imbuvables, avec des changements de dessinateurs, une histoire sur les brumes teratogènes qui n'en finit pas. Rien de vraiment palpitant.

Bref, une revue de 6 épisodes, cela fait plaisir (au lieu de 5 donc) mais la qualité n'y est pas. Certes, le rapport qualité/prix est bon, et excepté le premier épisode de Thor, véritable plaie scénaristique, je dois dire que j'ai tout de même trouvé mon plaisir de lecture (Hulk se lit, même si c'est pas mal rempli de vide, mais c'est rythmé). Le changement de contenu, le mois prochain, va faire du bien, même si, en lien aux planches de Bagley que j'ai pu voir sur la nouvelle série Hulk, j'ai déjà très peur...

- 9/20 - Greg Greg's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Nov 09

Comics VF - Spider-man v4 #17 - La nation Bouffon (2/3)


Superior Spider-man a vraiment droit à un beau final ! Même si l'intrigue est plutôt cousue de fluide blanc (j'adapte l'expression au personnage, n'y voyez aucune référence salace), l'ensemble est très bien mené avec un Bouffon Vert qui, à défaut d'avoir un design renouvelé et vraiment convaincant, est impressionnant en manipulateur machiavélique. 

L'épisode annual de la série temporise les choses en se concentrant d'abord sur Ben Urich et son neveu, devenu le Chevalier Bouffon d'Osborn, puis sur Carlie Cooper/Monstre et le Capitaine Watanabe/Spectre... Agréable à suivre mais frustrant tout de même car on voudrait suivre l'intrigue principale.  

Superior Spider-man Team up est toujours une série "de complément" (bouche-trou) qui développe ce mois-ci la relation passée d'Osborn et d'Otto Octavuis dont (on se fout pas mal en fait, surtout que) le traitement est plutôt basique. 

Les Foes sont un peu plus convenus qu'habituellement, on ressent du coup moins de plaisir...

Et un What if ? tout aussi dispensable et peu intéressant que la grande majorité des What if ? clôt la revue pour laisser une mauvaise dernière impression. 

- 12/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)



Nov 09

Comics VF - Iron Man v4 #17 - Le procès de Jean Grey (6/6)


Iron Metropolitan = feuilletage affligé.

L'histoire de Groot (deuxième épisode des Gardiens de la Galaxie) = anecdotique et surtout décevant vu le potentiel du personnage.

Avengers A.I. = lecture en diagonale agacée.

A + X (Iron man + Broo) = mignon mais se lit sans plaisir.

Voilà, je prends la peine de faire des phrases pour l'épisode des Gardiens de la Galaxie qui clôt l'event Le procès de Jean Grey. Malgré une certaine lassitude envers le personnage de Jean Grey et son côté dramatique plutôt redondant ainsi qu'une incrédulité totale par rapport à l'attitude conquérante d'un Cyclope de 16 ans des années 60 qui menace un empereur galactique, j'ai apprécié cet épisode grâce à quelques échanges savoureux qui caractérisent bien les personnages et une conclusion qui ouvre des pistes prometteuses...

Il n'en reste pas moins que cette revue est dans un triste état.  

- 7/20 - nirvanael nirvanael's Avatar -

Ajouter et voir le(s) commentaire(s) (Aucun commentaire)




Page 1 / 580 (1 - 10 sur 5797 Total) Page suivante Dernière